Les marques françaises de vélo électrique

C’est quoi un vélo électrique Made in France ?

Un vélo électrique Made In France est un vélo à assistance électrique qui est fabriqué et assemblé en France.

Quelles sont les marques de vélo électrique français ?

Il existe de nombreuses marques françaises de vélos électriques, plus qu’on ne le pense à priori. Certaines d’entre elles sont de véritables spécialistes de l’électrique et ne font que cela alors que d’autres sont des marques généralistes, dont une partie seulement de la gamme est électrique.

Décathlon : les vélos électriques B’twin

À l’origine, Décathlon est un distributeur d’articles de sport du nord de la France. Le succès de l’entreprise est en partie dû à ses prix bas. Surtout, Décathlon a su capitaliser sur son réseau de magasins en concevant ses propres produits. Chaque sport possède aujourd’hui sa marque passion et c’est ainsi que la marque Btwin concerne les vélos et le cycle.

Logiquement, Decathlon s’est tourné vers l’électrique pour ses propres vélos, en complément de sa gamme d’origine. Il est commun de trouver un même vélo en mode traditionnel ou à assistance électrique. La marque persiste dans sa politique de prix attractifs et dispose aujourd’hui d’une gamme conséquente de VAE, qu’il s’agisse de pliant comme le B’twin Tilt 500 ou de VTC comme le Riverside 500E.

Angell, le vélo design qui se veut « premium »

Sur le papier, le vélo Angell est très intéressant. Ce deux-roues est un projet start-up de Marc Simoncini. Le cycle a étédessiné par Ora Ïto. L’aspect visuel du vélo, épuré et moderne, donne une forte personnalité à ce vélo connecté. Modèle unique jusqu’à présent, il souhaite boxer dans la même catégorie que le Cowboy 4 ou un Van Moof qui sont déjà des modèles matures après plusieurs itérations à succès.

Avec un poids de 18kg, il reste tout à fait raisonnable, à 3kg d’un ultra léger. Ce cycle possède plusieurs arguments comme l’alarme intégré, un détecteur anti-chute et une autonomie donnée pour 70km. En ce qui concerne les points négatifs du vélo Angell, on peut noter qu’il est assez cher par rapport aux autres vélos électriques du marché, même par rapport aux concurrents directs. (Cowboy, Van Moof pour ne citer qu’eux)

Solex : le classique mais avec moteurs électriques

On pensait la marque française Solex disparue des campagnes françaises. A l’image d’Alpine, ce classique connait une seconde vie après un arrêt à la fin fin des années 80. Solex est donc de retour après une longue absence. Elle propose désormais des vélos à assistance électrique (VAE) sous son propre nom. Son premier produit était un vélo électrique appelé Intemporel, qui a été lancé en 1946. Aujourd’hui, Solex propose plusieurs modèles de VAE, dont les vélos motorisés classiques, les vélos pliants comme le VéloSolex Comfort D7 et même les VTT électriques.

Mais aussi…

O2feel, Velobecane, Matra, Gitane, Easybike… Les marques françaises de VAE sont en réalité plus nombreuses qu’on ne le croit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *